AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jade L. Howard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Administratrice


Date d'inscription : 12/10/2016
Avatar : Rachel McAdams
Autres comptes : -
Nombre de messages : 8

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Jade L. Howard   Mer 12 Oct - 12:26


Jade L. Howard
Citation représentant le personnage
Bonjour à tous ! Mon petit nom est Jade Luna Howard, mais vous pouvez m'appeler Jade. Je suis née à Londres, Angleterre, le 3 décembre 1772. J'ai donc 29 (244) aujourd'hui, et je suis célibataire. Je pratique le métier de notable. Mon physique je le dois à Rachel McAdams qui m'a prêtée son visage.

don't look back
D’aussi loin que je me souvienne, j’ai eu le besoin de bouger. Il ne s’agissait pas d’un caprice, ni d’une simple envie ordinaire. C’était un besoin nécessaire. Si ce n’est pas moi qui bougeais, c’est le monde autour qui devait le faire. Je n’ai jamais eu peur de la boue, des enfants de familles pauvres, des maladies. Ce qui m’effrayait le plus, c’était de voir la vie s’arrêter. La mort n’est pas effrayante, mais l’immobilisme l’est. Quand on meurt, la Terre continue de tourner sur elle-même et autour du soleil. Mais quand le temps s’arrête, c’est parce que la Terre cesse de tourner, n’est-ce pas ? Tout est immobile, mais je refuse de l’accepter.
Quand je ne bougeais pas, j’observais. J’ai toujours été une excellente observatrice. Mon regard est curieux de tout et rien ne semble l’effrayer. Passionnée, j’ai toujours eu soif d’apprendre. J’ai toujours eu cette facilité d’apprentissage, ce qui ne me poussait pas à me reposer sur mes lauriers. Énergique et dynamique, je n’avais pas peur de passer mes après-midi à sauter dans les flaques d’eau. Je me faisais sévèrement gronder par mes parents, certes, mais contrairement à eux, je n’avais pas peur de la saleté.
Depuis que le Manoir Macadam a été incendié, ma vie a changé. La vie de tout le comté de Duskwood a changé. Cette malédiction est une tragédie, mais ces pluies incessantes ne réussiront jamais à jouer sur mon humeur. Si la Terre cesse de tourner, alors c’est à moi de faire bouger les choses. Je me tiens occupée le plus possible. Mon expérience à Londres me donne l’assurance que je peux réussir à remonter le moral des gens. Des bals, je peux en organiser comme je veux. Personne ne peut me briser. Personne ne peut m’atteindre. Je connais mes droits, mon père était avocat.
carpe diem

you're talking to me? (3/3)
Meanwhile in my life
Un jour, mon père m’a raconté qu’il y a eu un passage difficile pour lui et ma mère dans cette vie. Ce passage sombre fut les mois avant ma venue. Mon nom, je le tiens d’une vieille croyance indienne qui dit que le jade repousse les mauvais esprits. En effet, ma venue au monde avait rapporté une source de bonheur chez les Howard. C’était le temps d’un nouveau départ.
J’ai grandis dans un milieu aisé, élevée par la gouvernante. J’ai donc grandie près du petit peuple. Riches ou pauvre, j’ai vite apprit que ça n’avait pas d’importance. Ma gouvernante était une personne merveilleuse, mais je préférais de loin ma mère. Je l’enviais. Mon regard d’enfant s’illuminait dès que je posais les yeux sur sa beauté. La voir était comme de voir un rayon de soleil de plus, le plus lumineux d’entre tous. Elle m’éblouissait et je voulais être exactement comme elle.
Plus vieille, j’ai été heureuse d’apprendre que je lui ressemblais. Je n’étais pas elle, mais c’était bien aussi. On disait souvent que je lui ressemblais plus qu’à mon père. J’aimais énormément mon père également aussi. Mes oreilles et mes yeux, ce sont de lui que je les tiens.
Prête au grand avenir qui m’attendait dans la cour anglaise, je pu me faire une place à Londres en offrant mon aide pour organiser des soirées de charités, des bals, etc… J’aimais beaucoup organiser des événements. Cela me permettait de continuer de bouger, vu tout le travail que ça implique. J’y mettais toute mon énergie. Je me souviendrai toujours de mon premier bal. J’avais l’impression d’être une véritable princesse, et non seulement la princesse de la famille Howard.
À 20 ans, mes parents m’annoncèrent que nous quittions Londres pour aller vivre dans le comté de Duskwood. C’est déçue que j’ai quitté la grande ville dans l’espoir d’y retourner bientôt.

Neuf années sont passées depuis que j’ai quitté Londres. J’avais prit l’habitude de communiquer par lettre avec mes amies, mais surtout mon ami d’enfance, le fils de mon ancienne gouvernante. Seulement un jour, les ponts furent à jamais coupés entre nous :

C’était le printemps. Le soleil brillait des ses millions de rayons sur le comté et le froid de l’hiver nous quittait. Rothbury semblait aussi heureuse que les autres jours, à l’exception des tensions qu’il y avait depuis le meurtre de Lord Blackwood, une famille importante de la ville. Personne ne se doutait que c’était notre dernier jour ensoleillé. Tard dans la nuit, les habitants de la ville sont devenus fous de rages suite à la tentative de meurtre faite sur notre nouveau maire. La majorité sont partis au Manoir Macadam. De la fenêtre de ma chambre, j’ai vu notre pauvre Maire essayer de calmer la foule en colère, mais en vain. Les flammes ont brûlés le manoir en entier, avec ses habitants.

le temps passe les souvenirs restent

Encore aujourd’hui, quand je regarde par la fenêtre de ma chambre, je peux revoir les événements en détails, comme s’ils se déroulaient encore et encore. En réalité, j’ai juste trop grand souvenir de ce jour noir. Le dernier arrivé dans la ville nous a dit que nous étions désormais en 2016. J’aurai donc vécu 244 années dans cette vie. Pourtant, je n’ai l’apparence que d’une femme de 29 ans. Mes parents se font vieux et il n’y a rien que je puisse faire pour eux. J’ai mal, mais je reste forte. Je suis la seule de la famille à pouvoir l’être.
Mon plus grand regret ? Londres. Londres et mon ami d’enfance. Je n’ai jamais pu lui renvoyer une quelconque lettre, et je n’en ai jamais reçu une. Je n’ai jamais entendu parler de ses épousailles, ni de ses enfants. J’aurai raté toute sa vie, même sa mort. Au moins, j’ai toujours mes parents qui garderont éternellement le même âge, tout comme moi.
I swear, i lived
Pseudo: anouk
Âge: 25 automne (oui, parce que le printemps est pas passé encore...)
Sexe: Fille à papa.
Comment avez-vous connus le forum? C'moi qui l'ai fait 8D
Vos impressions: J'le déteste, d'où le fait que je me crée un deuxième compte Rolling Eyes

code de sceaudelaine
Revenir en haut Aller en bas
 

Jade L. Howard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dwight Howard
» Conan le Cimmérien ( Robert E. Howard )
» Gif Bryce Dallas Howard
» O O Jade O O dis Steph
» [RP] Hydre de Jade - On s'garre ici !! - Gargote Hélvetique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le début :: Who are you ? :: Fiches terminées-