AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « au bord de l'eau » John N.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 24/04/2016
Avatar : Jude Law
Autres comptes : Jules A. Williams
Nombre de messages : 73
Age du personnage : 33
Localisation : Nashville, Tennessee
Univers : Huis Clos (inventé)
Emploi : Agent du TBI
Loisirs : Course à pieds et cyclisme quand j'ai le temps


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: « au bord de l'eau » John N.   Mer 6 Sep - 13:28


    La semaine avait filé plus vite qu'une balle tirée par un sniper. Vendredi était venue sonné à la porte du bureau pour annoncer le week end. Mais pour John et moi, l'heure était venue avec un peu d'avance puisque nous avions quitté les locaux du TBI vers 15h. Dans le coffre de la voiture, du matériel de pêche et de quoi passer deux nuits sur place, loin de l'agitation de la ville.

    Nashville derrière nous, les contours du lac se dessinaient déjà. Le Long Hunter State Park n'était qu'à une quarante de minutes du centre ville mais il fallait toujours se méfier de la circulation en début de week end, toujours. La météo avait prévu un temps clément et nous risquions de ne pas être le seul à avoir eu l'idée de passer le temps par là-bas. Heureusement, une cabane de location nous attendait déjà. Un confort certes rustique, mais bien suffisant pour se ressource et passer du temps au calme.

    La vue était imprenable, il n'y avait que le lac et la forêt du parc. Je n'entendais plus le bruit des sirènes de police ou des pompiers. Il n'y avait que le claquement des portières de la voiture et l'ouverture du coffre pour venir rappeler que nous étions encore dans un monde civilisé. Une fois toutes les affaires déchargée et rangé, il posait mes fesses sur l'une des chaises en bois qui faisait partie de la location. Il était temps de souffler et pourquoi pas de se prendre une bière.

_________________

On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 20/01/2017
Avatar : Robert Downey Jr.
Autres comptes : .
Nombre de messages : 26

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   Mer 6 Sep - 14:19

Depuis sa rencontre avec Damon Carter, John avait du mal à dormir. Tous les jours, en rentrant du travail, il posait son regard sur sa fille et sentait son cœur se briser juste à l’idée de la perdre à nouveau. Le sourire de celle-ci suffisait à le rassurer pour un moment, mais il replongeait toujours dans ses réflexions. Comment pouvait-il éviter de voir ce cauchemar se reproduire? Pouvait-il la protéger? Y avait-il un réel danger? Pouvait-il faire confiance à Damon. Bien sûr que non. Mais cette histoire étant personnelle pour lui aussi, il ne pouvait exclure la possibilité qu’il ait raison.

Et bien sûr, les recherches sur Timothy Parker n’avaient rien données. Cet homme n’existait nulle part. Certes, il avait un visuel, une photo de l’homme, mais si son dossier n’existait plus, c’est qu’il avait été effacé. Fouiller plus en profondeur attirerait donc l’attention du fédéral, et il ne pouvait se le permettre, au risque de mettre sa famille en danger. Il avait donc les mains liées.

En temps normal, John attendait ce weekend entre amis avec impatience. Mais cette fois, quitter la ville l’inquiétait. Néanmoins, il ne pouvait attirer des soupçons sur lui, ainsi il vaquait à ses activités habituelles. Arrivant donc à destination, il aida son ami à décharger le coffre de la voiture et s’installa confortablement dans la cabane de bois qu’ils avaient loués. Il sortit ensuite une bière pour lui et pour Andrew, comme ils avaient l’habitude de commencer leur week-end de cette façon. En la lui donnant, il s’assit sur une autre chaise de bois. « Oh, j’allais oublier. Rachel et Dylan voulaient que je te dise bonjour de leur part. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 24/04/2016
Avatar : Jude Law
Autres comptes : Jules A. Williams
Nombre de messages : 73
Age du personnage : 33
Localisation : Nashville, Tennessee
Univers : Huis Clos (inventé)
Emploi : Agent du TBI
Loisirs : Course à pieds et cyclisme quand j'ai le temps


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   Ven 8 Sep - 5:23


    « Tu leur donneras mon bonjour alors » répondis-je avec un léger sourire serein aux coins des lèvres. Bière à la main et étendu aquatique sous les yeux, il n'y avait plus que la pensée de Rachel pour me sentir pleinement heureux en cet instant. Je devais avouer que j'avais attendu ce week-end avec impatience, pour penser à autre chose, pour me sentir libre à nouveau. J'avais beau aimer mon travail, il avait quelque chose d'aliénant. Sans compter Carly qui était parfois un peu trop frontale dans sa façon d'opérer, trop impulsive vis à vis des enquêtes que nous devions mener. C'était un feu avec lequel il ne fallait pas se brûler et que je devais contrôler en permanence pour que tout se passe au mieux. Et savoir que je n'allais pas la revoir avant lundi... Bon sang ce que ça faisait du bien !

    J'arrachais mon regard à la contemplation du lac pour porter mon attention sur John « ça va toi ? » demandai-je. Je le sentais bizarre ces derniers temps, sans vraiment savoir pourquoi. Sans doute faisais-je de même depuis que j'avais découvert l'existence de ce Jules aux côtés de Rachel. Un homme des plus sombre et des plus intrigants qui - je devais l'avouer à ce jour - m'effrayant quelque peu. Il semblait capable du pire comme du meilleur et pour l'heure... à part un prénom, je ne savais pas grand chose de lui, or Rachel semblait finalement ne pas en savoir beaucoup plus. Autant dire qu'une petite voix me disait de ne pas le lâcher jusqu'à ce que je découvre la vérité sur lui, aussi horrible puisse-t-elle être. Et mon instinct se trompait rarement.

_________________

On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 20/01/2017
Avatar : Robert Downey Jr.
Autres comptes : .
Nombre de messages : 26

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   Sam 9 Sep - 11:49

Non. Il n’allait pas bien. Il était tendu, il avait la tête ailleurs. Évidemment qu’Andrew le remarquait. S’il y avait bien quelqu’un qui pouvait remarquer ses différentes humeurs et les identifier, c’était bien lui. Prenant une gorgée de sa bière et regardant le vide devant lui, John finit par tourner la tête brièvement vers son ami, grattant ensuite le derrière de sa tête. « Ça va. J’ai… » Pouvait-il en dire plus? La dernière fois, quand Andrew a enquêté à sa place sur la disparition de Rachel, il aurait pu perdre son emploi. John l’avait trainé au fond avec lui, et ça l’embêtait de le faire.

Le problème étant que John avait une famille, et il ne pouvait faire enquête sur cette nouvelle affaire sans risquer de les perdre. Même Rachel serait plus raisonnable que lui et lui dirait d’abandonner cette histoire. Mais il ne le pouvait pas. C’était un père, après tout. Il lui était impossible de ne pas vouloir s’assurer qu’elle était en sécurité. Mais à quel point pouvait-il garder cette histoire secrète? « Tu m’en voudrais si je te cachais quelque chose d’inquiétant sur Rachel, n’est-ce pas? » Oui, il savait qu’elle était importante pour Andrew. Il avait beau ne pas l’exprimer et garder cela secret, John le connaissait bien aussi. Surtout qu’un père a un don pour repérer ces choses-là, apparemment.

Baissant les yeux sur sa bière, il prit une autre gorgée. Il ne voulait pas en parler, mais il ne voulait pas non plus le garder pour lui-même. Il ne pouvait pas faire cette enquête seul. Et bien qu’il ait l’aide de ce Damon, il ne lui faisait pas vraiment confiance non plus. Il inspira profondément, puis expira. S’il y avait bien une chose qui pouvait le mettre dans cet état, c’était sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 24/04/2016
Avatar : Jude Law
Autres comptes : Jules A. Williams
Nombre de messages : 73
Age du personnage : 33
Localisation : Nashville, Tennessee
Univers : Huis Clos (inventé)
Emploi : Agent du TBI
Loisirs : Course à pieds et cyclisme quand j'ai le temps


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   Mar 12 Sep - 13:56


    Une légère brise c'était mise à souffler. Elle faisait danser les branches basses et onduler les cimes. A la surface de l'eau, de petites vaguelettes qui perturbait à peine la tranquillité des lieux. Il était possible - depuis la rive - d’apercevoir la vie aquatique qui s'agitait au dessous. Tout cela tranchait assez durement avec l'état d'esprit qu'avait mon ami. Je le voyais autant que je pouvais le sentir, il se tramait dans l'esprit de John quelques énigmes bien compliquées. Jusqu'à l'hésitation dans sa phrase et sur le ton de sa voix. La dernière fois qu'il avait entendu son collègue parler ainsi, c'était à la suite de la disparition de Rachel il a maintenant un temps de cela. Il n'était pas besoin de plus pour le laisser imager la difficulté que devait représenter cette nouvelle affaire. Mais il me fallait rester objectif et ne pas prend la croix et la bannière sous peu. Alors, avec patience, je lui laissais la parole et et restais à l'écoute.

    S'il était une chose que l'on pouvait me reprocher, c'était sans doute mon éducation qui avait quelque chose de très britannique. Je n'étais pas connu pour être quelqu'un de très démonstratif et en toutes occasions j'étais un homme réputé pour son calme et son esprit. Aussi lorsqu'il évoqua Rachel, ma première réaction fut de ne pas en avoir. Mais dans le fond étais-je étonné ? Abattu ? Circonspect ? Je n'en savais strictement rien. Non à dire vrai, cette histoire n'avait jamais vraiment été réglé. J'avais seulement retrouvé Rachel sans connaître le fin mot de l'affaire. Personne n'avait été entendu, pas de suspect... Et le récit Rachel l'aurait fait passer pour une folle, chose dont elle n'avait clairement pas besoin.

    « Tu sais bien que tu finis toujours par m'avouer les choses, même sans avoir besoin de te faire un interrogatoire. » dis-je avec un léger, presque imperceptible sourire aux coins des lèvres. Je pris alors une nouvelle gorgée de bière, gardant mon attention sur John alors que le vent se levait, sifflant dans les bois à proximité, ridant toujours un peu plus la surface du lac.

_________________

On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 20/01/2017
Avatar : Robert Downey Jr.
Autres comptes : .
Nombre de messages : 26

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   Mar 12 Sep - 16:50

Le silence habituel d’Andrew aurait sans doute dérangé quelqu’un d’autre, mais pas lui. Depuis la disparition de Rachel, la seule chose qui n’avait pas changé dans sa vie, c’était Andrew. Après tout, il avait eu un fils, de quoi changer la vie de quelqu’un. Puis il y avait eu le retour de Rachel, donc deux personnes de plus dans la maison, de quoi perturber une routine. Du coup, le fait qu’Andrew sembla imperturbable lui fit du bien. Il en avait besoin. Échappant un rire entre ses dents à sa remarque, il prit une nouvelle gorgée de sa bière, regardant le reflet du ciel sur le lac.

« L’affaire du Crescent Hotel m’est revenue de plein fouet au visage il y a peu de temps. » Nerveux, John prit une grande respiration pour se calmer. N’importe quelle autre affaire, n’importe quel autre criminel, l’aurait laissé indifférent. Il ne se serait pas senti comme cela. Mais comme il s’agissait de la sécurité de Rachel, la peur de la perdre encore une fois prenait le dessus. Il ne pouvait pas être rationnel. Il le savait bien. Il regarda sa bouteille de bière en poursuivant. « Tu te souviens quand je suis arrivé en retard au bureau? J’avais fait la rencontre d’un type qui me disait qu’il y avait un criminel dangereux en ville. Sur le coup, j’ai cru qu’il me parlait d’un cas dont la police locale aurait pu s’occuper, mais il m’a ensuite sorti son bidule électronique sur lequel il avait les dossiers de tous les disparus de l’affaire du Crescent Hotel. » Sur ces mots, John posa son regard sur son ami. « Sur le petit écran, j’ai vu le visage de Rachel passer, parmi tous les autres. Je ne pourrais même pas te décrire comment je me suis senti. »

De nouveau, John inspira profondément, regardant le sol. Il était inutile de préciser à son ami combien il ne pouvait réfléchir de façon rationnelle face à cette situation. Préciser qu’il avait accepté de fourrer son nez dans cette affaire était inutile. On l’avait pris par les sentiments. « Je ne sais pas si le fait qu'il soit tombé sur moi relève du hasard ou s’il m’a traqué, mais… » Sur ses mots, il soupira en regardant Andrew de nouveau. « Je me suis embarqué dans quelque chose de dangereux Andrew. Je ne saurais la perdre encore une fois. Je ne pourrais pas le supporter. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 24/04/2016
Avatar : Jude Law
Autres comptes : Jules A. Williams
Nombre de messages : 73
Age du personnage : 33
Localisation : Nashville, Tennessee
Univers : Huis Clos (inventé)
Emploi : Agent du TBI
Loisirs : Course à pieds et cyclisme quand j'ai le temps


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   Sam 16 Sep - 11:39


    Je reconnaissais bien là mon meilleur ami, dans ses qualités et ses défauts. Il avait un sens aigu de la justice. Même si dans la situation présente, la définition du mot justice était propre à sa perception du monde et des humains. Je savais que le dossier n'avait jamais été clos, tôt ou tard cela aurait fini par refaire surface. Mais pas aussi rapidement. Toutefois il fallait savoir rester pragmatique. Aussi, toujours à l'écoute, je hochais la tête pour signifier ma bonne compréhension des choses. Mais une chose piqua ma curiosité lorsque John fit mention d'un dossier sur les disparus du Crescent Hotel. Ce n'était pas sans arrière pensée que cette information vint titiller mes neurones déjà bien actifs. Il fallait que je le consulte coûte que coûte. Mais il n'était pas tant de parler de ça, moi aussi je voulais protéger Rachel mais pas de la même chose. Il n'était donc pas encore nécessaire d'inquiéter John davantage.

    Mon regard s'échappa dans le lointain, observant le monde qui devenait flou alors que mon esprit se mettait à la réflexion. Oui, c'était une sacré histoire, une de celle qui n'arrivait que dans les films. Le genre téléfilm de l'après midi au scénario stéréotypé et à la réalisation somme toute classique. Et ce jour le décor était planté à Nashville. « Certains passent leur vie à se demander s'ils ne passent pas à côté de quelque chose. Et nous on a la chance, ou la malchance, de pouvoir mettre le nez en plein dessus. » C'était un peu l'équivalant de marcher sur un trottoir, de voir l'obstacle depuis plusieurs mètres mais de chercher à se le prendre quand même. Puis enfin, je reportais mon attention sur mon ami pour lui adresser un sourire bienveillant. « On va trouver ceux qui sont dernières tout ça et comprendre ce bordel. Mais je sens... qu'on va tomber sur quelque chose qu'on aurait jamais imaginé. » Pourquoi ? Parce que c'était toujours comme ça dans les films non ? Il était vraiment tant que le week-end arrive, mon esprit était un peu trop bouillant en terme d'idées un peu folle...

_________________

On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 20/01/2017
Avatar : Robert Downey Jr.
Autres comptes : .
Nombre de messages : 26

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   Mar 19 Sep - 12:19

« Certains passent leur vie à se demander s'ils ne passent pas à côté de quelque chose. Et nous on a la chance, ou la malchance, de pouvoir mettre le nez en plein dessus. » Dans ce cas-ci, ce n’était pas encore clair si c’était de la chance ou pas. Cette menace bien réelle courait toujours les rues, et eux, ils le savaient. Cependant, ne pas le savoir, vivre dans le déni, ne serait-ce pas mieux? Ces gens qui se promenaient sur la rue en croisant probablement le responsable de cette affaire, n’étaient-ils pas plus heureux? Vivre dans l’insouciance pouvait être mieux parfois, non? Et dire que lui aussi, ne serait-ce qu’en allant manger une glace avec son fils, ou en allant faire les courses, il pouvait bien avoir croisé le responsable des malheurs de sa fille.

L’idée d’enfermer sa famille dans la maison lui traversa soudainement l’esprit. Certes, c’était impossible à faire, et jamais il n’oserait refaire vivre à Rachel cet enfer, cette sensation de vivre dans un Huis Clos. Il a beau avoir les meilleures intentions du monde, il n’en demeure pas moins que c’est loin d’être la bonne solution. De toute façon, la maison n’est pas plus sécuritaire que la rue, dans cette situation.

John reposa son regard sur les vaguelettes sur le lac, soupirant. Il perdait à nouveau le contrôle sur sa vie. Ou du moins, il allait le perdre. Il le savait bien. Peut-être devait-il réellement songer à sortir sa famille du pays, ne serait-ce que le temps que cette histoire soit réglée. Il baissa les yeux alors, prenant une grande lampée de sa bière, la terminant presque d’un trait. Andrew posa son regard sur lui, tentant de le rassurer en lui disant qu’ils allaient trouver ces connards et comprendre cette folle histoire. Bien honnêtement, l’idée de comprendre le pourquoi du comment ne l’intéressait pas. S’il pouvait voir ces types à terre, menottes aux poignets et ensuite derrière les barreaux, le reste ne lui importait pas. Tant qu’ils paient.

Regardant son ami, John baissa les yeux, plein de culpabilité. « Je devrais pas t’impliquer dans cette histoire encore une fois. C’est horrible de ma part. Je suis désolé. » Andrew avait déjà fait beaucoup par le passé pour l’aider face à cette histoire. C’est lui après tout qui avait poursuivi l’enquête en cachette. Encore une fois, il était trop tard pour demander à Andrew de reculer. S'il ne le faisait pas pour Rachel, son côté enquêteur n'abandonnera pas l'affaire, même s'il lui demandait d'oublier tout cela. Bref, John termina enfin sa bière avant de s’étirer vers la glacière pour en prendre une deuxième, question d’essayer de se détendre un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 24/04/2016
Avatar : Jude Law
Autres comptes : Jules A. Williams
Nombre de messages : 73
Age du personnage : 33
Localisation : Nashville, Tennessee
Univers : Huis Clos (inventé)
Emploi : Agent du TBI
Loisirs : Course à pieds et cyclisme quand j'ai le temps


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   Jeu 21 Sep - 10:49


    « J'ai envie de te dire que c'est trop tard. Et puis on se serait pas trop de deux cerveaux pour cette histoire » répondais-je accompagné d'un léger hochement de tête avant de reporter mon attention une fois de plus sur cet horizon qui ne laissait rien voir de l'agitation de nos âmes. Pourquoi la nature avait l'air si sereine quand la vie des hommes n'étaient qu'un chaos d'événements ? Mais la nature n'était jamais vraiment tendre en réalité. Quand on savait les températures glaciales qui régnaient au delà du cercle polaire arctique et la fournaise qui brûlait les étendues de sable du Sahara. La nature était extrême, elle éprouvait les corps et les esprits jusqu'à leurs limites pour apprendre à les dépasser. Dans le cas présent, je n'arrivais pas à éprouver quoi que ce soit. Ni peur, ni colère. Et même lorsque Carly prenait un malin plaisir à me mettre hors de moi, j'avais toujours l'esprit clair, prenant le temps de réfléchir pour savoir ce qu'il convenait le mieux de dire sur le moment plutôt que de laisser les mots dépasser ma pensée. J'étais ainsi, incapable de me laisser aller à l'impulsivité qui faisait le propre de l'Homme.

    « Mais je sais aussi que même si l'envie d'en finir en plus vite prédomine, il faut qu'on sache ce qui se trame. J'ai l'impression que le problème est bien plus complexe qu'il n'y parait. On doit être face à un iceberg et si on veut que Rachel et d'autres retrouvent la paix... Arrêter quelques personnes risque de ne pas être suffisant. » Je voyais tout cela comme un tour du cercle polaire en pleine hiver, la période la plus froide et la plus terrible pour se lancer dans un périple difficile et dangereux. Ce puzzle était aussi morcelé que le pack de la banquise et promettait la rencontre nez à nez avec des ennemis invisibles, dangereux. Nous pouvions tomber et nous faire engloutir, disparaitre. C'était un risque à prendre pour que Rachel puisse retrouver une vie normale, sans crainte de revivre un jour ce cauchemar.

_________________

On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 20/01/2017
Avatar : Robert Downey Jr.
Autres comptes : .
Nombre de messages : 26

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   Ven 22 Sep - 12:13

Un simple « ne t’en fais pas, c’est pas grave » aurait sans doute été agréable à entendre, mais il n’avait pas le luxe de se plaindre de la réponse d’Andrew. Il avait raison après tout. John l’avait déjà impliqué dans cette histoire, il y a des années. Néanmoins, comme il disait, mieux valait deux cerveaux plutôt qu’un. Hochant la tête, John força un petite sourire au coin de ses lèvres, malgré tout désolé de l’entraîner au fond avec lui. Prenant une autre gorgée de bière, John se promit alors qu’il n’allait pas laisser Andrew couler avec lui. S’il devait être menacé d’une quelconque manière, Damon allait couler aussi.

Enfin, prenant une grande respiration, John sentit ses épaules se détendre. Le poids de ses inquiétudes étant maintenant partagé. Écoutant toujours son ami, John échappa un petit rire après quelques secondes de réflexion. Andrew était, au fond, un bien meilleur agent que lui. John était trop impulsif et s’il avait été seul, il n’aurait jamais pris le temps de se poser et réfléchir de la bonne façon. Sans expliquer l’origine de ce petit rire, il répondit à l’agent, enlevant enfin son arme de sa ceinture, chose qu’il n’avait toujours pas fait depuis qu’ils avaient quittés le travail, trop nerveux pour la quitter. « Tu as raison. Ils sont malins. On doit l’être encore plus. »

Sur ces mots, il rejoua dans sa tête la conversation qu’il avait eu avec Damon, cherchant à savoir s’il n’y avait pas un détail qui pourrait peut-être les aiguiller quelque part. « Damon, le type qui m’a abordé sur le sujet, m’a dit que deux personnes ont disparu dans les archives du FBI. » Il continua à réfléchir, tentant de se rappeler de tout. « Apparemment, sa sœur en fait partie. April Rose Carter. En effet, son nom ne me dit absolument rien. Je n'ai pas l'impression que sa disparition a été signalée. L’autre par contre, il m’a donné son nom, mais de ce que j’ai pu comprendre, il est bien plus vieux qu’elle, et apparemment sinistre. » John posa son regard sur le lac. « Il m’a aussi dit que sa sœur était un sujet spécial d’études neurologiques. Ça peut peut-être nous éclairer sur la raison du pourquoi. » Prenant une nouvelle gorgée de bière, il regarda ensuite sa bouteille, se disant qu’il devrait boire moins vite s’il veut garder toute sa tête pour réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 24/04/2016
Avatar : Jude Law
Autres comptes : Jules A. Williams
Nombre de messages : 73
Age du personnage : 33
Localisation : Nashville, Tennessee
Univers : Huis Clos (inventé)
Emploi : Agent du TBI
Loisirs : Course à pieds et cyclisme quand j'ai le temps


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   Ven 29 Sep - 6:42


    Il y avait quelque chose de très stimulant à parler de ce genre d'affaire. Pourquoi ? Parce qu'elle sortait complètement du cadre légale, elle dépassait les pouvoirs de la justice. Toute cette histoire était beaucoup plus complexe qu'elle n'y paraissait. Disparitions, séquestrations avec dans certains cas des répercutions morales et psychologiques sur les victimes. Oui, Rachel avait été chanceuse de s'en sortir sans trop de séquelles après ce qu'elle avait déjà pu subir avec son ex-compagnon. Quand était-il des autres, de ceux qui avaient également échappé aux griffes de celui ou ceux qui avaient organisé tout ça ? Jusqu'à aujourd'hui, je n'avais plus pensé à cette affaire, j'avais retrouvé ma routine, presque oublié ce qui avait pu se passé quand j'étais parti pour reprendre l'enquête de John. Mais à présent, il était temps de faire la lumière, de savoir.

    « Il faudrait qu'on ait accès à au dossier avec tous les disparus, voir s'il y a un lien entre chacun d'entre eux, quelque chose qui explique pourquoi ils se sont retrouvés à-bas. » C'était une piste à creuser, sans savoir si elle donnerait quelque chose, surtout qu'il y avait une personne dont j'avais envie d'en savoir davantage... « Parce qu'à première vue, je ne vois pas quel lien on pourrait faire entre Rachel et cette April Carter. » Après tout la question se posait, quel rapport pouvait-il y avoir entre une femme battue et un cas d'étude neurologique ? A mon sens il n'y en avait pas vraiment, c'était pour ça qu'il nous fallait en apprendre davantage sur les autres. Et après... Peut-être que les choses commenceraient à prendre forme.

_________________

On se demande toujours pourquoi on n'a pas agit sur l'instant. On regrette bien souvent de n'avoir rien fait alors qu'on le pouvait. Moi je regrette d'avoir agit parce que tout cela ne serait pas arrivé.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le p'tit nouveau


Date d'inscription : 20/01/2017
Avatar : Robert Downey Jr.
Autres comptes : .
Nombre de messages : 26

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   Jeu 5 Oct - 16:39

En même temps, le fait que cette April ait été un sujet d’études neurologiques ne l’avançait pas vraiment. Les autres victimes, dans ses souvenirs, n’avaient rien de ça. Sa fille, par exemple, était en parfaite santé… Ou l’était-elle? Après tout, Brandon pouvait bien avoir troublé quelque chose en elle, en dehors de l’aspect psychologique. Rien qu’à y penser, John serra le poing. Si Brandon se pointait là, maintenant, devant lui, il regretterait le jour où il est né.

Andrew le sorti de ses réflexions un peu trop sombres en lui disant qu’il leur faudrait remettre le nez dans les dossiers des victimes. En le regardant, il pensa alors au dossier qu’il avait monté et qu’il avait donné à Andrew quand il avait pris la relève. Ouvrant son poing, il se dit que les dossiers de Damon étaient probablement plus complets que les leur. Il allait devoir les lui demander. Andrew lui dit alors la chose à laquelle il avait pensé. Rachel n’avait aucun lien avec April. « Mon informateur a les dossiers du FBI je crois. Je peux les lui demander. Il a pas trop l'choix de coopérer s’il veut mon aide. »

Sans plus réfléchir, John sortit son téléphone de sa poche, et son portefeuille dans lequel il avait le numéro de Damon. Il était pressé d’en finir, probablement. Quand il s’agissait de sa famille, l’agent ne pouvait réfléchir clairement avant d’agir, toujours impulsif.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: « au bord de l'eau » John N.   

Revenir en haut Aller en bas
 

« au bord de l'eau » John N.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» John Marston - Red Dead Remption ( facile )
» [Moc] John Frizer et Furio !
» John Williams
» John Perreira
» Chat-Minou à bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le jeu :: Tennessee-